Amiante : faire diagnostiquer sa maison avant un achat immobilier

L’achat immobilier peut être risqué. Il arrive que certains bâtiments anciens présentent des vices cachés. Le propriétaire doit par conséquent allouer un budget pour les travaux de rénovation. La législation a permis de contourner ce problème grâce au diagnostic immobilier lens.

Cette démarche offre en effet la possibilité au nouvel acquéreur de connaître la qualité du bien immobilier qu’il souhaite acheter. Si certains diagnostics s’avèrent importants pour la santé, d’autres de leur côté garantissent la sécurité des résidents.

danger-amiante

Le diagnostic amiante : indispensable avant l’achat

Le diagnostic amiante

Grâce à ses caractéristiques, notamment, sa résistance au feu, l’amiante est un matériau fortement utilisé pour l’isolation des bâtiments avant sa prohibition en 1997. Cette particule est pourtant dangereuse pour la santé.

Elle est à la source de nombreuses pathologies telles que les maladies respiratoires. Plus de 2000 nouveaux cas de cancer du poumon seraient dû à l’exposition à l’amiante d’après l’Institut National de Veille Sanitaire. Cette statistique risque de grimper dans les prochaines années, car cette particule pourrait provoquer le décès de 100.000 personnes d’ici 2050. A ce jour, le diagnostic immobilier est une démarche permettant de réduire autant que possible les risques d’exposition à l’amiante. Tous types de résidences, que ce soit les maisons individuelles ou les logements construits avant les années 90 sont concernés  par le diagnostic amiante. Cette procédure est obligatoire avant la mise en vente ou la location d’un bien immobilier.

En principe, la constatation de la présence de l’amiante ne nécessite pas la démolition des murs ou des autres installations, les matières susceptibles de contenir cette particule sont répertoriées, puis  leurs échantillons sont envoyés aux laboratoires pour analyse. L’annexe 13-9 du code de la santé publique a listé tous les matériaux qui doivent être examinés de plus près. Dans le cas où le diagnostic confirme la présence de l’amiante, une autre expertise doit être effectuée 3 ans après la remise des documents pour savoir s’il existe encore des risques.

Les diagnostics énergétiques

Depuis quelques années, les maisons qualifiées « écologiques » sont plus prisées. Avec l’explosion du coût de l’énergie, ces types d’habitation sont plus avantageux.

Pour avoir une estimation de la consommation énergétique, il est primordial de réaliser des diagnostics électricité et gaz http://www.amiantediagnostic.fr/. Mis à part la détermination du coût de chauffage, cette démarche permet également d’optimiser la sécurité des résidents. En effet, la vétusté des  installations électriques peuvent être à l’origine de nombreux accidents domestiques tels que l’incendie ou les court circuits d’où l’importance d’effectuer un diagnostic lors de la vente immobilier.

Si cette procédure est obligatoire pour les installations électriques et les appareils de chauffage de plus de 15 ans, elle reste facultative pour les maisons récentes. Pour l’électricité, le contrôle consiste à vérifier le disjoncteur, les câbles, les dispositifs de mise à la terre et tous les autres éléments constituant l’installation électrique. Quant au diagnostic du gaz, les investigations permettent de connaître l’état des appareils de chauffage, la tuyauterie ainsi que  les aménagements qui ont été mis en œuvre pour améliorer la ventilation de la pièce.

Le diagnostic plomb

Des études scientifiques entreprises au cours des dernières décennies ont permis de mettre en lumière le danger du plomb sur la santé. Facilement absorbé par le corps, le plus souvent par voie orale ou par inhalation, le plomb a des effets néfastes sur le système nerveux et les os. Si tous les produits contenant cette particule ont été retirés sur le marché, une maison ancienne n’est pas à l’abri des risques d’exposition.

En effet, en raison de sa propriété d’imperméabilité, le plomb faisait partie des composants de certaines gammes de peintures écoulées sur le marché avant 1949. Les maisons qui ont été rénovées pendant cette période peuvent être exposées par cette particule. Le diagnostic plomb reste une solution fiable pour évaluer les risques de cette matière sur la santé. Bien que le seuil recommandé se situe à 1 mg/cm2, les enfants en bas âge sont très vulnérables et ingèrent 5 à 10 fois plus de plomb que les adultes.

Faire un diagnostic permet de détecter les emplacements exposés au plomb, mais aussi de connaître précisément la teneur de cette matière. Le procédé pour le diagnostic consiste donc à inspecter la présence du plomb dans l’habitation. A part la peinture ancienne, les revêtements du mur, à l’instar des plâtres et des briques sont à examiner à la loupe.  La validité des résultats du diagnostic est variable. Si elle est illimitée en cas d’absence de plomb, la durée de validité du document est fixée à 6 ans en cas de location.

Maintenant que vous savez tout sur les diagnostics immobiliers, pensez également à bien assurer votre maison !

 

Comments
  1. 5 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *