Fasting : maigrir et rester jeune plus longtemps

Il y a de nos jours plusieurs méthodes pour maigrir efficacement. Passant par les régimes divers jusqu’aux habitudes alimentaires proposées par des diététiciens. Mais parmi eux, une méthode a récemment retenu toute mon attention, il s’agit du jeûne intermittent. Il se distingue du lot grâce à sa période cyclique et ses divers avantages sur le poids.

En plus, ce type de jeûne, qui est également connu sous le nom de fasting, comprend plusieurs bénéfices sur la santé. Le petit plus c’est qu’il peut aussi être pratiqué par les personnes qui n’ont pas de poids à perdre. Ce qui n’est pas le cas pour les autres méthodes de régime. Son premier objectif n’est pas seulement la perte de poids, mais aussi la détoxification et l’augmentation de l’espérance de vie.

Les origines religieuses de cette pratique

               J’ai connu ce régime par l’intermédiaire d’un ami. Mais contrairement à ce que la plupart peuvent penser, le fasting n’est pas une nouvelle méthode pour maigrir. En effet, son origine date déjà d’il y a des centaines d’années. Pour preuve, le jeûne intermittent est une action volontaire qui est pratiquée dans les religions afin de trouver les facultés spirituelles. Bouddhistes, hindouistes, islamistes ou judaïstes, ont tous en commun l’utilisation de cette méthode depuis de nombreux siècles afin de purifier le corps et l’esprit. L’objectif principal étant d’atteindre la plénitude et se concentrer sur soi-même.

               Actuellement, nous pouvons encore trouver cette pratique à travers les périodes connues de tous, telles que le ramadan pour les musulmans, le carême pour les chrétiens et le Yom Kippour chez les juifs. Ces pratiques qui ne datent pas d’hier a pour but de priver intentionnellement les croyants de leurs habitudes pour faire naitre une prise de conscience afin de les aider à se purifier de leurs péchés.

               Et en plus des bienfaits spirituels qu’apporte le jeûne, on peut dire que c’est aussi un excellent moyen pour que l’organisme puisse se ressourcer efficacement. En faisant cet acte, vous aidez donc votre corps à lutter plus rapidement contre l’obésité et par conséquent augmenter votre espérance de vie et donner plus de vitalité au corps.

Un jeûne moins méticuleux

               Généralement, le fasting est confondu avec le jeûne thérapeutique, pourtant, cela n’a rien à avoir (que ce soit sur la méthode ou l’objectif). Le jeûne thérapeutique s’exerce sur une longue période durant laquelle vous pouvez vos nourrir uniquement de liquide (jus, tisane, eau plate, bouillon) et nécessite également des efforts physiques au quotidien. Tandis que le fasting s’exerce de manière irrégulière et ne demande pas forcément des efforts physiques. Le but de la thérapie est bien évidemment de soigner l’organisme malade grâce à des méthodes en adéquation avec le problème. L’intermittent se tourne plutôt vers une hygiène de vie qui est destinée principalement à prévenir les éventuelles maladies. C’est également un système assez flexible qui permet à une personne de perdre du pois pas-à-pas et surtout durablement. Étant donné que le risque de rechute est moins important.

 belly-2473_1280

               Je peux vous dire que beaucoup de personnes pratiquent déjà le fasting, tous les jours, sans même s’en rendre compte. Tout le monde n’a pas forcément envie de manger le matin, certaines personnes arrivent même à se passer d’un repas uniquement parce qu’elles ne ressentent ni la faim ni l’envie de manger. Or cela peut déjà être considéré comme un jeûne. Ces personnes sont à l’écoute des besoins de leurs corps, de leurs organismes, l’objectif n’étant ni de maigrir ni d’être bien dans son corps. C’est donc une sorte de mode de vie qui ne s’exerce pas sur une période déterminée au préalable, mais plutôt tout au long de sa vie, spécialement quand le besoin se fait sentir.

               Sa grande différence avec le régime est donc le choix alimentaire qui est très vaste et surtout très libre. Vous n’aurez pas à vous limiter sur aucune restriction, vous n’aurez en aucun cas l’obligation de consommer un tél. ou un tel aliment. Bien sûr, il ne faut pas écarter la qualité de vie saine et équilibrée pour ajouter encore plus d’avantages à cette méthode.

Suivre un rythme personnel

               Les scientifiques de tout genre étudient les conséquences de notre alimentation sur notre organisme ainsi que sur les maladies dégénératives telles que le Parkinson ou encore l’Alzheimer. Et la plupart de ses nombreuses recherches s’accordent sur un point : le fait de manger 3 repas par jour n’est pas obligatoirement idéal pour préserver une bonne santé. Pour être sûr d’avoir une bonne espérance de vie et une forme optimale, il est nécessaire de faire un jeûne à courte durée pour mettre le corps dans un état de manque bénéfique. C’est cet état qui active donc les cellules réparatrices qui agissent pour votre bien-être et contre les infections.

               En vous lançant dans un jeûne intermittent, vous devez être à l’écoute de vos envies personnelles. Et contrairement aux régimes classiques que l’on connait tous où les contraintes sont vraiment nombreuses et sont généralement très difficiles à respecter, le fasting est basé sur un rythme qui différencie selon chaque personne. Le jeûne peut se faire sur 1 ou 2 jours ou encore sur quelques heures. Vous pouvez par exemple manger normalement durant la semaine et reprendre le jeûne le week-end. Ou alors, essayez de consommer un seul repas par jour durant une période plus ou moins longue. Comme vous le voyez, les possibilités pour cette méthode sont infinies et cela dépend principalement des envies et des besoins de chacun.

               Dans un premier temps, vous devez réfléchir sur la manière dont vous mangez tous les jours. Si par exemple, vous mangez votre petit déjeuner sans vraiment en avoir envie, alors arrêtez d’en prendre. Vous n’êtes pas vraiment grand fan des repas copieux du soir ? C’est tout à fait votre honneur, car vous le savez, il est nécessaire de dîner léger avant de dormir pour que le corps puisse facilement régénérer. Optez par exemple dès maintenant pour des repas très légers : soupes, bouillons, à vous de choisir. L’idéal est même de ne rien consommer du tout si vous ne sentez pas le besoin de le faire.

               Quant au repas de midi, il est souvent plus difficile à sauter, car lorsque vous travaillez, manger avec vos collègues est devenue presque une habitude. Et j’aimerai préciser que l’aspect social influence grandement la santé, vaut mieux donc partager ce genre de moment de convivialité avec vos collègues. Si c’est le cas, il suffit d’ajuster seulement vos autres repas, mieux ne vous préoccupez pas du jeûne pendant la semaine et adoptez la régénérescence une fois que vous seriez chez vous, les week-ends par exemple.

Un régime pour diminuer les risques cardio-vasculaires et prévenir le cancer

               Plusieurs études sont centrées sur le jeûne et les bienfaits de celui-ci pour pouvoir déterminer s’il est dangereux ou bien utile pour la santé. Et la conclusion est très favorable : le jeûne intermittent a beaucoup d’avantages sur l’organisme, il aide même à prévenir certaines maladies et augmente l’espérance de vie.

belly-2354_1280

               Certains grands chercheurs de l’Intermountain Medical Center de Murray ont même démontré que durant la période de diète, le corps use la graisse au lieu du glucose en tant que source de combustible. Par conséquent, il permet de brûler encore plus de cellules de graisses. Cette action diminue également les risques de diabète. En plus, le pourcentage d’hormones de croissance augmente grandement durant un jeûne. Cela entraine donc une perte de poids puisée essentiellement dans la masse graisseuse. Les risques de maladies cardio-vasculaires sont alors réduits progressivement.

               Et d’après une autre étude faite par Valter Longo, un spécialiste américain de la biologie cellulaire, le fasting est aussi un excellent moyen pour la lutte contre la formation ainsi que le développement des tumeurs cancéreuses grâce au phénomène appelé autophagie. Quand le corps se met dans un état de manque alimentaire, l’organisme commence à nettoyer les cellules mortes et anormales dans le corps et cela aide donc dans la lutte contre le cancer étant donné qu’il résulte principalement de la dégénérescence des cellules. Vous devez également savoir que l’organisme cancéreux se nourrit de glucides, par ailleurs en mangeant moins, les cellules ne sont plus nourries correctement et leur développement stoppe.

               Le fasting a aussi l’avantage d’être facilement applicable. Il n’entraîne pas nécessairement de fortes restrictions alimentaires et est à très bas risques. Toutefois, il est important de préciser que le jeûne ne concerne pas les liquides. Vous devez donc obligatoirement continuer à boire au moins 1,5 L d’eau par jour.

Comments
  1. 4 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *