Parquet de qualité

Judicieusement choisi, le parquet est un revêtement durable dans le temps. Il est apprécié pour son charme intemporel, sa grande résistance et son aspect extrêmement esthétique mais justement, votre choix initial déterminera la longévité de votre parquet. Voici donc les questions à se poser pour ne pas se tromper et choisir un parquet de qualité.

Quelle sera l’utilisation du parquet ?

Bien choisir son parquet commence par identifier les contraintes qu’il va subir. Il est en effet essentiel d’adapter la dureté du parquet à l’intensité de la sollicitation. Une entrée, un couloir ou encore une pièce de vie subira par exemple un passage plus intense qu’une chambre, ce qui exige automatiquement un matériau plus dur. Adapter le sol en fonction de chaque pièce permet aussi d’espacer les rénovations du parquet.

Où sera posé le parquet ?

Choisir un parquet de qualité, c’est aussi tenir compte de la pièce où il sera posé. Si vous prenez du bois dans une excellente essence mais qui n’est pas conçu pour l’espace d’installation, votre parquet risque de ne pas tenir longtemps.

Pour les pièces humides comme la cuisine et la salle de bains, privilégiez le teck ou encore le chêne. Les parquets en robinier sont également adaptés. Il faudra idéalement une finition vernie ou huilée pour une meilleure résistance à l’humidité. Par ailleurs, l’étanchéité peut être optimisée par des joints en mastic polymère.

La finition vernie ou huilée est également avantageuse dans les pièces passantes où le parquet est plus exposé aux salissures et rayures.

parquet maison

Un bureau chaleureux avec un beau parquet

Quelle surface le parquet recouvrira ?

Si vous envisagez de choisir parquet pour recouvrir une chape en béton ou un autre support récemment posé, des lames à coller ou du parquet flottant conviendra parfaitement. L’épaisseur des lames peut alors atteindre les 23 mm.

Si l’objectif est de recouvrir un ancien carrelage, le parquet flottant ou en pose collée est également envisageable. Dans ce cas, l’épaisseur idéale sera comprise entre 12 mm et 14 mm et il sera indispensable de bien dégraisser, voire de poncer le carrelage avant la pose.

Les parquets flottants sont les mieux adaptés à une surface en vinyle ou recouverte par une moquette. Choisissez-le de très faible épaisseur. L’utilisation d’une sous-couche isophonique est recommandée pour augmenter le confort acoustique.

En fonction du chauffage au sol

Si vous utilisez un système de chauffage au sol (réversible ou non), il sera plus avantageux de choisir un parquet dont l’épaisseur ne dépasse pas les 14 mm. Vous avez le choix entre des revêtements flottants ou collés pour un plancher chauffant. En revanche, il faudra impérativement choisir un parquet collé en plein pour assurer la compatibilité avec un plancher chauffant-rafraîchissant.

Quel type de bois choisir pour un parquet de qualité ?

Ce critère joue un rôle essentiel sur l’apparence de votre parquet après sa pose. Ce sont donc vos préférences esthétiques qui doivent être prises en compte avant de valider votre achat.

  • Pour profiter au maximum d’un parquet à l’aspect naturel, il est conseillé de choisir du bois dont les veinages sont assez irréguliers. C’est un critère qui apporte de l’authenticité au rendu final. Une couche de protection qui offre une finition mate est à privilégier. Vous pouvez aussi utiliser des lames de largeurs différentes pour donner plus de cachet à votre sol. Châtaignier, frêne, merbeau et chêne sont autant de choix qui s’offrent à vous.
  • Si vous recherchez un rendu tout en noblesse, privilégiez des essences révélant un grain fin pour un rendu parfaitement homogène. De nombreuses essences dont l’érable, le hêtre et le merisier s’adaptent parfaitement à ce rendu. Notez que vous pouvez autant miser sur du bois clair que sur des essences aux nuances très foncées.
  • Enfin, les amateurs de parquet ancien se tourneront davantage vers les produits dont l’apparence a été volontairement vieillie. Un traitement spécifique a été appliqué pour modifier la teinte du bois et créer des irrégularités en surface. Ce procédé s’adapte particulièrement au chêne massif.

Entretenir la qualité de son parquet grâce à des professionnels

S’il est primordial de bien sélectionner l’essence de bois, la bonne épaisseur et la largeur qui s’adaptent à votre projet, les entretiens jouent un rôle considérable sur la longévité d’un parquet de qualité. Il est donc conseillé de solliciter les conseils et l’intervention d’une équipe professionnelle. Vous serez orienté vers les meilleures options et la pose se déroulera dans les règles de l’art. Ajoutez à cela que vous pourrez ainsi bénéficier d’une remise en état (ponçage, rénovation, vitrification du parquet…) en parfaite adéquation avec les caractéristiques de votre parquet, ce qui lui permettra de conserver durablement son bel aspect.

En résumé, la définition d’un parquet qualitatif dépend principalement de son adéquation avec son environnement et les contraintes auxquelles il sera soumis. Faites donc appel à des professionnels pour bénéficier du meilleur résultat possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *